Adelaïs de Penne

Adelaïs de Penne

Un amour malchanceux

Adélaïs, épouse de Bernard de Penne, fut célébrée par le troubadour et chevalier Raymond Jourdain pour sa beauté. Celui-ci, éperdument amoureux de la belle, chanta si bien son amour pour elle qu’Adelaïs finit par s’éprendre à son tour de cet homme. Malheureusement, leur amour fut de courte durée, car le chevalier fut appelé à la guerre. Attendant son retour, la rumeur lui parvint qu’après une grave blessure, son soupirant aurait trouvé la mort. Désespérée, elle abandonna alors le monde féodal pour aller dédier sa vie à Dieu, dans un cloître où elle pourrait oublier sa douleur. C’est alors que Raymond Jourdain revint au pays. Il avait été effectivement blessé, mais, s’était remis, il n’avait eu de cesse que de revoir son aimée. Lorsqu’il apprit qu’il l’avait perdu, il se retira à son tour du monde jusqu’à rencontrer Élisa de Montfort, qui le sortit de la longue solitude dans laquelle il s’était plongé.

[table "6" seems to be empty /]